Newsletter

Inscrivez-vous et recevez par mail les infos de la commnune


Recevoir du HTML ?


Historique

Des vestiges retrouvés sur la commune témoignent d'une présence humaine pendant la préhistoire.
Une exploitation est créée sur la voie romaine reliant Déols à Ardentes (alerta), par un nommé Stirpius, d'où le nom de Stirpiacus, puis les variantes Estichiaco et Triches, Etrechet aujourd'hui.

Suivant les époques, on trouve des traces de la commune sous différents noms :

  • Parrochia de Triché en 1231
  • Parrochia de Trichiaco en 1246
  • Parrochia de Estchiaco en 1260
  • Parrochia de Trichi en 1280
  • Priozatus de triches en 1292
  • De Estrichiaco en 1391
  • Chiptret en 1446
  • Paroisse de St Pierre d'Etrechy en 1525
  • Estrechy sur Indre en 1539
  • Estrechy en 1565
  • Estricy 1612

En 1615, le Prince de Condé Henri de Bourbon et son épouse Marguerite de Montmorency, sont parrain et marraine de la cloche située encore de nos jours dans le clocher de l'église.
Le village se nomme Etrechy en 1729, puis prend son nom actuel avant 1736.

En 1791, après la révolution, sont créées dans le bâtiment d'une ancienne église, des fonderies nationales révolutionnaires de canons : on y dénombre 6 fourneaux, 2 chambres à moules, 2 fosses de 14 pieds, ainsi que 2 grands moules.

En 1839, l'église actuelle est bâtie sur les fondations de l'ancienne, la cloche datée de 1615 est toujours en place.

En 1841, la commune compte aussi lieux-dits ou châteaux.

Les Menas où il n'y avait jusqu'au XVII ème siècle qu'une maison forte avec grange bergerie et étable, voient la construction  du "Château des Menas", qui est la maison actuelle des Menas.

Château de "Châteaufort", aujourd'hui disparu, était désigné en 1973 comme "hôtel et appartenances". Anciennement appelé Chasteaufort, cette maison forte était entourée de murailles et de fossés.

Château d'Ozan, propriété privée et non ouverte au public, était au XVII ème siècle occupé de deux grands corps de logis entourés de murailles et de tours. Il a été agrandi au XVIII ème siècle, puis remanié en surélevant la tour et en ajoutant d'autres bâtiments vers la fin du XIX ème.

Château de Fougères, propriété privée et non ouverte au public, fut bâti au XIV ou XV ème siècle à la place d'anciens moulins à draps. La dernière restauration du château a été terminée en 1870.

Outre les "Châteaux", il y a aussi les lieux-dits dont on retrouve trace de l'existence à différentes époques :

  • Sanguilles, hameau existant depuis 1292, et dénommé "Saintguilles".
  • Les Amilloux, appellé "Amerlhou" en 1485.
  • Chignay, autrefois territoire de Chinet en 1375, puis village de Chignay en 1547.
  • La Curée, domaine qui existe depuis 1389, plusieurs fois vendu en 1610 puis 1621.
  • Reniers, connu sous le nom de village de Regnet en 1292, puis village de Regnyen 1478, Regner en 1485 et Rigny en 1547.

En 1821 la commune comptait 493 habitants, aujourd'hui, la population se monte à 879 habitants.

Dès l'après-guerre, le cadre de vie évolue pour le confort des habitants, et cela n'a cessé d'être le cas depuis.

  • 1948 : Création de l'Eveil Sportif d'Etrechet,
  • 1955 : Construction du groupe scolaire qui s'appelle aujourd'hui Fernand Maillaud
  • 1964 : Adduction d'eau potable
  • 1966 : Création du stade de l'école.
  • 1966/1970 : Construction de deux lotissements communaux (Rue Montplaisir, rue du Gal Bertrand)
  • 1968 : Construction d'une station d'épuration.
  • 1970 : Construction de la salle paroissiale.
  • 1971 : Aménagement de l'entrée du bourg.
  • 1972 : Agrandissement du cimetière.
  • 1974 : École maternelle.
  • 1979 : Éclairage du stade.
  • 1980 : Construction d'un préau au groupe scolaire, et d'une salle des fêtes.
  • 1981 : Construction de la Superette de Mr Pierre.
  • 1982 : Construction de nouveaux vestiaires au stade de l'école, ainsi que de la Mairie actuelle.
  • 1984/1985 : Construction du stade n°2, appelé aujourd'hui stade du gymnase.
  • 1984 : Achat d'un local technique communal.
  • 1985 : Rénovation de l'église.
  • 1986 : Création d'un bureau de poste et d'une bibliothèque.
  • 1988 : Construction de vestiaires au stade n°2, aménagement de la place St Pierre, Mise en place du monument aux morts.
  • 1989 : Assainissement du village de Sanguilles et agrandissement de la salle des fêtes avec ajout d'une scène.
  • 1990 : Rénovation de la salle La Fontaine et adduction d'eau potable dans les hameaux d'Ozan, les Menas et le domaine neuf.
  • 1991 : Construction de la salle omnisports, et rachat de la superette par la commune.
  • 1996 : Arrivée du gaz.
  • 1997 : Création de trois logements locatifs communaux.
  • 1998 : Construction de la maison de retraite.
  • 2002 : Assainissement lieu-dit "les Godiers".
  • 2005 : Réfection Allée du Bosquet et Rue des AFN.
  • 2006 : Réfection Rue de Sanguilles
  • 2007 : Réfection de 2 logements à côté de la Poste.
  • 2008 : Construction de la nouvelle bibliothèque, et d'un groupe de 8 logements sociaux appartenant à l'OPAC.
  • 2009 : 12 terrains libres à la construction
  • 2014 : Création d'un nouveau lotissement avec 12 logements sociaux appartenant à l'OPAC et 19 terrains libres à la construction
  • 2015 : 15 terrains libres à la construction
  • 2016 : rachat de l'immeuble du cabinet médical par la commune
Réalisation - Hébergement : EL Technologies